Derniers articles - Laïcité et Education populaire

Écrit le 19/06/2017
la-laicite-vous-herisse-lisez-schopenhauer-alain-chanardLe froid d'une rude journée d'hiver amène des hérissons (ou des porcs-épics) à se serrer les uns contre...
Écrit le 01/03/2017
va-t-on-y-arriver-un-jour-colette-chagnot-trajectoire-formation | © Guillaume Dopus - C'est dans les méandres que se cache la richesse |   Je referme mon...

La laïcité vous hérisse ?... Lisez Schopenhauer ! - Alain Chanard

Le froid d'une rude journée d'hiver amène des hérissons (ou des porcs-épics) à se serrer les uns contre les autres pour se réchauffer. À trop se rapprocher, ils finissent par s'entre-piquer et ils doivent en conséquence s'éloigner les uns des autres. Mais le froid est toujours mordant et ils se regroupent une nouvelle fois... jusqu'à souffrir à nouveau des piquants de leurs congénères. Le ballet de ces rapprochements et éloignements ne cesse que quand ils ont trouvé la distance qui combine au mieux l'apport bienvenu de chaleur et les inconvénients d'une trop grande promiscuité.

 

Guillaume Dopus - attraction universelle ?
| Guillaume Dopus - attraction universelle ? |

 

 

Cette fable servait au philosophe allemand Arthur Schopenhauer (1788-1860) à expliquer que « le besoin de société, né du vide et de la monotonie de leur vie intérieure, pousse les hommes les uns vers les autres ; mais leurs nombreuses manières d’être antipathiques et leurs insupportables défauts les dispersent de nouveau ». Elle peut aussi servir à évoquer la laïcité.

 

Chacun d'entre nous est porteur de valeurs et de convictions qui peuvent piquer au vif tel ou tel de nos congénères. Nous pourrions décider d'éviter tout incident en obligeant les hérissons que nous sommes à devenir aussi lisses que des vers de terre. Visant l'épanouissement des individus et la consolidation des solidarités, l'éducation populaire invite plutôt à développer la maîtrise de ses propres piquants. Ceux-ci ne doivent pas nous entraver nous-mêmes, mais au contraire nous permettre d'avancer avec confiance dans la vie. Il faut de même éviter le plus possible d'en faire des freins à l'ouverture aux autres, voire des armes d'exclusion. La laïcité est dans cette perspective une recherche de la bonne distance, préservant à la fois l'identité individuelle et la possibilité du fameux « vivre ensemble ».

 

Pour Trajectoire Formation, le port d'un signe religieux ou le refus de manger de la viande ne devraient pas poser problème du moment que ces choix individuels ne sont pas imposés et ne sont pas vécus de façon agressive ou prosélyte. Dans les faits, et comme pour les hérissons, la bonne distance n'est pas toujours évidente à trouver. Un mot, un geste ou un bout de tissu peut être ressenti comme un piquant insupportable et provoquer rejet, agression, condamnation... L'explication franche, l'écoute et, plus généralement, l'intelligence sont alors nécessaire pour « trouver une distance moyenne qui rende la situation supportable » (cette expression est de Schopenhauer).

 

Bien sûr, ces ingrédients sont loin d'être tout le temps présents : certains préfèrent rester en boule, les oreilles fermées et le cerveau en hibernation. L'idéal de la laïcité n'en reste pas moins pertinent, tout comme celui de l'éducation populaire : chacun doit pouvoir construire sa place dans une société ouverte et tolérante et sans jamais oublier que « la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ».

Tags:
© Trajectoire Formation 2016
Mentions légales

Please publish modules in offcanvas position.